L’ardoise naturelle n’est pas obligatoirement un élément de couverture inabordable. Bien au contraire, suivant la région dans laquelle vous habitez, vous pouvez obtenir des devis variant du simple au double suivant l’ardoise utilisée et suivant la dextérité de l’entreprise de couverture concernant la pose.

Les ardoises manufacturées :

avantage_ardoise_en_comparaison_fibrocimentL’avantage demeure dans la vitesse de sa mise en œuvre et la fabrication de grands modèles comme la 45×30 ou 60×30. Par contre, l’entretien demeure un coût à prendre en compte. En effet, la présence de mousses peut dégrader l’étanchéité (ch photo toiture avec la mousse entre les ardoises).

Avantages : Temps de pose…

L’amiante n’étant plus présente dans sa composition, il peut être constaté certaines déformations suivant les provenances lors de chocs thermiques. Des ardoises cassées peuvent être présentes dans des zones de montagne même sans atteindre les 900 m d’altitude. En effet, certains fabricants ne garantissent plus leur produit au delà de 900 m (DTU 40.11).

L’ardoise face à la tuile :

La vitesse de réalisation est un avantage certain dans le prix du m². il est possible de poser 10 éléments au m². En ardoise naturelle, ce chiffre oscille entre 14 (60×30 pose traditionnelle ou 36×36 pose losangée) et 58 (27×18 modèle breton).

Les membranes d’étanchéité (PDM) pour les toits plats :

Devenus très à la mode, le toit plat modifie le paysage architectural (cf photo). Son utilisation ne date pas d’aujourd’hui. Mais le produit a connu des améliorations depuis les années 70. Par contre, la maçonnerie et sa mise en œuvre ne sont pas à prendre à la légère. N’oublions que la première cause de sinistres en France est causée par le dégât des eaux. Il ne faut pas oublier qu’un toit est un édifice permettant de recevoir les intempéries et surtout de les évacuer dans les meilleures conditions. C’est pour cette raison que la pente est intéressante !
avantage_ardoise_en_comparaison_toiture_plate

Le zinc :

La faible pente et les cabinets d’architecture sont deux facteurs qui ont permis à ce produit de se développer énormément ces dernières années. Le mariage du zinc et de l’ardoise sont très souvent associés. Par contre, son impact environnemental est moins intéressant.

Le bac acier :

Cette couverture économique protégeait habituellement les bâtiments agricoles et certaines habitations dans les régions montagneuses soumises aux intempéries neigeuses. Sa déclinaison sur le marché de l’habitat individuel et collectif est de plus en plus d’actualité. Il est indispensable d’apporter une attention particulière à l’isolation phonique pour réduire les nuisances sonores dues aux intempéries (fortes pluies, grêle, etc.). Les ondes dégagées par nos nombreux produits (four à micro-ondes, internet wifi, téléphones portables… ) ne s’évacuent pas de la même façon que dans une habitation moins moderne.